---------------------------------------- ----------------------------------------
view counter

Scanning 3D : les solutions Creaform

Voir le PDF

En dix ans, Creaform s'est taillé une solide réputation dans le domaine de l'acquisition de géométries 3D. L'entreprise québécoise poursuit sa route et lance trois nouveautés dont une visant à faciliter l’impression 3D d'objet scannés.

 

L'entreprise canadienne Creaform lance trois nouveautés dans son domaine de prédilection c'est-à-dire l'acquisition de données géométriques 3D. La première d'entre elles s'appelle VXremote. Il s'agit d'une application intégrée à des tablettes robustes et certifiées (modèles de 7 et 10 pouces) pour accéder à distance à la plateforme logicielle VXelements. Rappelons qu'il s'agit de l'ensemble des outils mis au point par Creaform pour la mesure et la numérisation 3D. Cette « télécommande » permet donc de visualiserles données numérisées en temps réel et de changer les paramètres, même si l'on est éloigné de l'ordinateur. Un outil particulièrement utile pour éviter des aller-retours entre le système d'acquisition, l'ordinateur de traitement et l'objet lui-même, notamment lorsque celui-ci est de la taille d'un avion, d'un train, d'un bâtiment ou d'une raffinerie pétrolière...

VXremote vous permet de vous connecter à votre ordinateur, sans ouvrir de cession internet ou un compte quelconque.

 

Seconde nouveauté, l'association du scanner manuel Go!Scan 3D et du module de CAO VXmodel pour créer des données prêtes à être imprimées en 3D. Un équipement qui permet de numériser n’importe quel objet tridimensionnel, de nettoyer les maillages, les rendre étanches, et générer rapidement des fichiers prêts pour l’impression. Grâce à VXmodel, il n'est plus nécessaire de passer par des étapes de post-traitement fastidieuses avant impression 3D. Le fabricant annonce des temps de numérisation de quelques minutes avec une précision de 0,1 mm, une résolution de 0,2 mm et des modèles restitués en couleur pouvant être imprimés sur n'importe quelle machine

 

La troisième annonce intéressera les professionnels travaillant autour des installations de piping. Pipecheck 2.2 est un nouveau logiciel pour évaluer l'intégrité des pipelines, notamment en termes de corrosion et de dommage mécanique, à l'aide d'un des scanners de la gamme Handyscan 3D. Creaform a aussi lancé Pipecheck Analyze, un nouveau module conçu pour lancer une analyse sur place ou en envoyant les données à un ingénieur spécialiste. On notera également l'amélioration de l'algorithme de la « jauge de profondeur virtuelle » permettant d'utiliser tous les matériaux de base numérisés. Celle-ci offre maintenant la même stabilité optimale que les jauges de profondeur doubles, mais la même liberté d’utilisation qu’une jauge de profondeur simple. Enfin, Pipecheck permet d’optimiser le travail lorsqu'il faut traiter un même tuyau composé de plusieurs éléments. Les chevauchements des objets numérisés peuvent maintenant être réalignés en fonction de l’objet ciblé, ce qui augmente considérablement l’efficacité sur le terrain.

Les autres news de cette rubrique

view counter