view counter

Solid Edge ST9 adopte le Cloud

Voir le PDF

Parce que le bureau n’est plus le seul lieu de travail et que les projets sont de plus en plus collaboratifs, la version ST9 de Solid Edge propose un mode Cloud facilitant son déploiement et son utilisation au quotidien.

Le Cloud pour plus de mobilité

La CAO 3D est aujourd’hui majoritairement adoptée par les bureaux d’études y compris dans les petites structures. L’utilisation d’un outil de modélisation tridimensionnelle ne fait plus débat pour concevoir des géométries naturellement 3D. En revanche, les clients veulent accéder à leur logiciel et aux données de leurs projets n’importe où et à n’importe quel moment, sans devoir jongler avec les licences. La réponse des éditeurs : le Cloud. C’est la première nouveauté de la version 9 de Solid Edge.

Solid Edge ST9 est donc capable de fonctionner sur le Cloud. Vous conservez les possibilités classiques de licences perpétuelles (fixes ou flottantes) ou par abonnement mensuel/annuel. Mais vous pouvez stocker dans un service Cloud sécurisé par Siemens vos licences, préférences d’interface et les outils de collaboration. Vos documents projets seront, eux, stockés et partagés à l’aide de votre habituel Dropbox, Google Drive, ou autre OneDrive. Vous pouvez ainsi travailler sur le PC du bureau, à la maison, ou en déplacement sans aucune différence perceptible. Une connexion est indispensable pour lancer une instance Solid Edge, mais on peut ensuite travailler en mode déconnecté sur son poste. Une synchronisation des modifications sera effectuée dès l’établissement d’un lien Internet. Solid Edge est en effet installé « physiquement » sur votre machine. Enfin, vous êtes informé automatiquement de la disponibilité des Maintenance Packs pour les déployer au moment voulu.

La gestion des fichiers

Si le Cloud facilite le partage de modèles 3D, voire le travail collaboratif sur des assemblages, il faut pouvoir en maîtriser l’aspect « gestion des fichiers ». ST9 intègre pour cela un mécanisme standard, indépendant de la solution de stockage Cloud que vous aurez sélectionnée, pour définir le statut de chaque fichier, et notamment son verrouillage lorsque vous travaillez dessus, vis-à-vis des autres utilisateurs.

Par ailleurs, il n’est pas nécessaire d’installer une quelconque base de données pour bénéficier des fonctions avancées de recherche de fichiers. ST9 s’appuie sur Windows Search pour indexer automatiquement tous les modèles que vous créez selon leur statut, leurs cas d’emploi, leur matière, le projet, etc. On retrouve ainsi instantanément n’importe quelles pièces ou assemblages, avec la possibilité de croiser plusieurs critères de recherche. Par ailleurs, le logiciel vous prévient lorsque vous enregistrez un document, s’il existe déjà un fichier avec cette désignation, ceci quel que soit son emplacement sur votre poste, le Cloud ou le serveur de données.

Enfin, pour ceux qui souhaitent aller vers un outil plus élaboré de GDT, ST9 permet de migrer aisément vers Teamcenter. L’intégration améliorée avec cette solution comporte un nouveau ruban, qui simplifie l’accès aux tâches de gestion de données, ainsi qu’une nouvelle fenêtre intégrée pour Active Workspace. Le ruban vous permet de lancer des recherches d’emplacement d’utilisation et des procédures Teamcenter, de visualiser et modifier facilement les propriétés, et de vérifier la synchronisation des données.

Dernier point fort de cette nouvelle version de Solid Edge ST9, la technologie de modélisation dite « Synchrone » qui bénéficie de nouvelles avancées.

Pour rappel, Synchronous Technology adopte une modélisation « directe », qui évite l’arbre de construction et permet de modifier facilement des modèles 3D issus notamment de CAO différentes. La plus importante aux yeux de l’éditeur est la possibilité offerte aux « migrants » de Solidworks vers Solid Edge de récupérer les modèles 3D et les plans réalisés sous le logiciel concurrent, en conservant une associativité entre les deux ! Autrement dit, si vous modifiez avec Solid Edge un fichier Solidworks traduit dans Solid Edge, les plans 2D se mettent à jour automatiquement dans l’environnement Siemens PLM Software. On terminera sur la technologie Synchrone en ajoutant ses capacités de reconnaissance à la volée de nouvelles features géométriques comme l’épaisseur de pièce, ou les chanfreins, mais aussi la modélisation par balayage de solide qui séduira par exemple les fabricants de cames mécaniques.

view counter