---------------------------------------- ----------------------------------------
view counter
Newsletter n° : 137 du 25/10/2011

Illustration

Le cloud computing et ses avatars est la nouvelle coqueluche des acteurs du monde de l'informatique. Il faut dire que les perspectives sont particulièrement excitantes pour qui s'intéresse de près au sujet... Le Cloud n'est pas une technologie réellement nouvelle. Elle repose sur des solutions déjà employées ponctuellement dans l'industrie, comme le SaaS, l'IaaS, les offres "On Demand", et finalement sur les possibilités intrinsèques d'internet.
Mais, les acteurs qui se lancent aujourd'hui comme Autodesk, le font dans des conditions plus favorables à leur réussite. On se souvient en effet du flop de l'ASP (Application Service Provider), une notion d'hébergement dans la toile qui n'a pas fonctionné faute de modèle économique pérenne.

La nouvelle offre commerciale "Autodesk Cloud" répond à un double besoin de ses clients : la mobilité et le besoin de puissance. En outre, elle joue sur les deux tableaux : grand public et professionnels, pariant sur la synergie, et notamment sur le lien unissant les premiers aux seconds : clients-founisseurs. Autodesk Cloud, c'est la possibilité pour les clients souscripteurs des offres de l'éditeur d'accéder à une douzaine de fonctionnalités web gratuites, depuis n'importe quel poste de travail ou de terminal mobile. Ces outils sont : Cloud Documents, Design Review Mobile, AutoCAD WS, Cloud Rendering, Revit Conceptual Energie Analysis, Green Building Studio, Inventor Optimization ou encore Buzzsaw Mobile. Ils permettent le partage et la visualisation de plans 2 et 3D, la publication de format DWG, le rendu réaliste de haut niveau, l'analyse énergétique de vos projets architecturaux, l'optimisation numérique de vos produits mécaniques ou encore la consultation de maquette numérique de type BIM. Outre ces outils disponibles en ligne, chaque client dispose de 3 Go de stockage.

Les articles des newsletters

view counter