---------------------------------------- ----------------------------------------
view counter
Newsletter n° : 140 du 06/12/2011

Illustration

Elle en avait la couleur. Elle en avait le goût. Mais l'offre logicielle d'Autodesk n'était pas du PLM. En tout cas pas jusqu'à la semaine passée, puisque l'éditeur a annoncé se lancer à son tour dans le cycle de vie des produits. Mais à la différence de ses concurrents, il s'appuiera uniquement sur la technologie cloud pour mettre à disposition plusieurs outils de conception numérique et de collaboration. C'est la maturité du marché et notamment l'engouement récent pour les outils de la mobilité et pour sa solution départementale de gestion de données Vault qui ont décidé l'éditeur californien à modifier son orientation et à adopter l'acronyme cher à Dassault Systèmes.

Pour les clients sous souscription, l'accès sera gratuit à cette offre baptisée PLM 360 Nexus. Notons que déjà, une douzaine d'outils en ligne sont disponibles pour faire du calcul numérique d'optimisation, de l'évaluation énergétique de bâtiments ou encore du rendu réaliste de haut niveau. Ils seront complétés de modules plus spécifiquement PLM pour la gestion de projets, la gestion de workflows, la gestion de configurations et bien évidemment lacollaboration avec notamment Vault et Buzzsaw. Autre point différenciateur selon Autodesk, la simplicité de mise en œuvre de ses logiciels, full web, donc totalement mobiles et totalement personnalisables par les clients? Sans compter la possibilité donnée aux revendeurs de l'éditeur d'enrichir l'offre PLM de fonctions métier.

Enfin, Autodesk annonce des prix de l'ordre de 1000 €/poste et par an pour pouvoir en bénéficier, très loin donc des coûts habituels des solutions PLM traditionnelles. Reste à savoir si l'offre sera réellement comparable à celles de PTC, de DS, ou encore de Siemens PLM Software. Nous attendrons début 2012 pour le découvrir... Pour en savoir plus, jetez un oeil sur la vidéo de cette newsletter...

view counter