---------------------------------------- ----------------------------------------
view counter
Newsletter n° : 239 du 20/12/2016

Illustration

Beaucoup de nouveautés étaient présentées par EOS sur son stand à l’occasion du salon Formnext qui a eu lieu au mois de novembre en Allemagne. Sur le plan logiciel tout d’abord, avec les « modules évolutifs EOS Shared Modules » qui visent à optimiser toutes les étapes du processus de la fabrication additive, le logiciel de fabrication intégré Eosprint 2.0, mais aussi un nouveau logiciel de contrôle qualité Eostate Exposure. Ce dernier s’appuie sur les données provenant d’un appareil photo spécial pour analyser en temps réel la fusion et le refroidissement de l'ensemble du bain de fusion. Le concept de modules partagés repose, lui, sur plusieurs équipements périphériques pour alimenter plusieurs systèmes de frittage laser. Les opérations de configuration, déballage, transport de poudre et tamisage peuvent par conséquent être réalisées de manière indépendante, parallèlement au processus de production par fabrication additive. Les utilisateurs bénéficient ainsi d'un niveau élevé de flexibilité et d'évolutivité.

Côté machine, c’est la M400-4 qui était à l’honneur. Cette installation de frittage laser est l’une des plus grandes imprimantes 3D métal actuellement disponibles sur le marché. Disposant d’un volume de construction de 400 mm x 400 mm x 400 mm, la M 400-4 est équipée de 4 lasers de 400 watts fonctionnant indépendamment sur des carrés de 250 mm x 250 mm avec un chevauchement de 50 mm. Conçu pour les applications industrielles dans les domaines de l’aéronautique, l’automobile ou encore le médical, le système permet de multiplier la productivité par quatre.

Les articles des newsletters

view counter