---------------------------------------- ----------------------------------------
view counter
Newsletter n° : 124 du 07/02/2011

Illustration

Hyundai Motor Company & Kia Motors Corportation, (HKMC) vient de signer un contrat avec PTC pour la fourniture et le déploiement de son  PLM d'entreprise. C'est WindChill qui a été sélectionné à l'issue d'un benchmark de deux ans et qui sera la plateforme d'accès aux données produits et processus de l'entreprise sud-coréenne. Des données issues, entre autres, de Tecnomatix, Catia ou encore SAP. Le cinquième constructeur automobile mondial déploiera le logiciel au sein de ses principaux centres de R&D dans le monde et prévoit d'étendre son utilisation à sa "chaîne de valeur interne et externe". Quelques 15 000 à 30 000 collaborateurs y auront accès ! C'est l'éditeur américain qui gère la totalité du projet avec plus d'une centaine de collaborateurs présents en Corée.

Un contrat qui nous a donné l'occasion d'interroger Marc Diouane, Vice-Président Global Services de PTC, sur les caractéristiques du marché asiatique du PLM. « Le secteur automobile représente 1/3 des dépenses faites dans le domaine du PLM. En Asie, nous retrouvons les mêmes éditeurs qu'en occident, les mêmes besoins, et finalement la même pression concurrentielle entre constructeurs. Ces derniers sont d'ailleurs en retard sur l'adoption de PLM d'entreprise. Ils ont souvent leurs propres solutions spécifiques notamment pour gérer la configuration véhicule. Mais, ils souhaitent désormais adopter des outils standards, plus économiques en maintenance opérationnelle et plus pérennes. Les constructeurs travaillent également à l'amélioration de leurs processus, pas encore adaptés aux défis de la globalisation actuelle de l'industrie. Leur stratégie est claire : exploiter au mieux leurs ressources réparties dans différents pays, tant pour la conception d'ailleurs que pour la fabrication. Cette agilité industrielle passe nécessairement par la démarche PLM. Et ils vont finalement plus vite que les constructeurs européens, car ils n'ont pas l'inertie d'une histoire plus ancienne. Et puis, la direction d'entreprise s'implique totalement dans la démarche  PLM. Elle s'appuie sur des salariés ayant un bon niveau de connaissance, et assure une formation très rigoureuse « à la japonaise ». Et Marc Diouane rappelle pour finir que HKMC a dépassé Toyota en nombre de véhicules vendus en Europe...

view counter