---------------------------------------- ----------------------------------------
view counter
Newsletter n° : 165 du 18/03/2013

Illustration

Le salon JEC Composites vient de fermer ses portes sur une nouvelle édition parisienne réussie en terme d'affluence. Avec une croissance de 6% par an selon l'organisateur du salon, le marché des matériaux composites affiche une belle santé depuis plusieurs années. Il représente un chiffre d'affaires de plus de 80 milliards d'euros. Il faut dire que les matériaux composites sont employés dans une variété toujours plus large de secteurs d'activité : énergie, aéronautique, plaisance etc. Pour preuve de cette diversification, le piano demi-queue en fibre de carbone que les visiteurs pouvaient découvrir sur le stand innovations. Et des secteurs d'activité eux-mêmes en bonne santé pour la plupart.

Reste à surmonter les difficultés de mise en œuvre de ces matériaux, pour aboutir à une véritable démocratisation. C'est-à-dire automatiser la fabrication, mais également anticiper les problèmes de fabrication. Sur ce dernier point, les éditeurs spécialistes de la simulation numérique ont largement progressé ces dernières années. Et la majorité d'entre eux était présents sur cet évènement, à l'instar d'ESI Group, de Siemens PLM Software qui a racheté il y a quelques temps Vistagy, de Dassault Systèmes, ou encore d'Ansys. Pas de révolutions sur ces offres, mais un effort d'intégration des étapes de conception et d'analyse des pièces et notamment de la préparation des modèles avant calcul. Second axe de développement, la prise en compte dès l'étude de la description fidèle de la pièce, telle qu'elle sera fabriquée en fonction du process envisagé. Le Graal de la simulation nuémrique : coller toujours plus à la réalité.

Les articles des newsletters

view counter