---------------------------------------- ----------------------------------------
view counter
Newsletter n° : 288 du 10/04/2019

Illustration

Après avoir décrit les meilleures positions au sein d’un peloton cycliste pour profiter de l’aspiration de ses voisins, Ansys utilise ses outils de simulation de mécanique des fluides, combinés à des essais en soufflerie, pour optimiser l’aérodynamisme des cyclistes paralympiques. Les résultats révèlent des gains de temps significatifs grâce à des nouvelles configurations de posture et de roues, qui pourraient faire toute la différence dans les résultats des prochains Jeux paralympiques qui se tiendront à Tokyo en 2020. Quelques exemples ? En tandem contre la montre, une équipe peut gagner 8,1 s sur 10 km, si le stocker tient la tige de selle du tandem au lieu d’un guidon spécifique. Ou encore, le choix de roues arrière le plus aérodynamique pour un handbike H1-H4 est celui à rayons et non les roues pleines, comme les sportifs le croient communément. Une configuration avec une roue à disques à l’avant et des roues à rayons à l’arrière permet ainsi d’économiser 16 secondes sur une distance de 10 kilomètres.

view counter