---------------------------------------- ----------------------------------------
view counter
Newsletter n° : 192 du 23/06/2014

Illustration

Rapide compte-rendu du congrès annuel tenu par PTC dans la sympathique ville de Boston Massachusetts. L'éditeur a annoncé une inflexion de sa stratégie vers le très à la mode IoT : l'internet des objets. Après le rachat d'un spécialiste du sujet Thingworx en décembre de l'année dernière pour 112 millions de dollars, PTC se porte acquéreur d'un autre acteur du domaine, Atego pour 50 millions de dollars. Il s'agit d'un éditeur anglais qui développe des solutions facilitant la conception des logiciels embarqués dans les avions et les véhicules principalement. Notons enfin que PTC vient de rejoindre le consortium IIC (Industrial Internet Consortium) à côté d'IBM et de Cisco, qui doit établir les futurs standards technologiques de l'IoT.

Ce positionnement de PTC éclaire finalement ses trois engagements successifs : la gestion du cycle de vie des produits (le PLM), des services associés à ces produits (le SLM), et des applications logicielles qui les pilotent (l'ALM). L'éditeur parie sur un développement fulgurant des objets connectés, qu'il s'agisse de votre montre, de votre voiture, du tracteur du voisin, des équipements de votre habitat ou des machines-outils de votre entreprise. Les chiffres varient fortement suivant les cabinets d'analyse, mais on évoque entre 20 et 80 milliards d'objets connectés en 2020, ; ce qu'on appelle le machine to machine, hors donc terminaux informatiques, téléphoniques ou audiovisuels. Auparavant, les manufacturiés se concentraient sur l’aspect mécanique et électronique de leurs produits. Désormais, logiciels et capacités de communication constituent leur valeur principale, ou presque, pour les clients. On n'achète plus un produit, mais le service qu'il peut nous rendre. PTC est donc en pleine intégration des solutions récemment acquises pour offrir une plateforme globale et intégrée supportant la conception et l'industrialisation de ces nouveaux "smart products".

Enfin, à l'occasion du PTC Live, l'éditeur a annoncé la sortie de la version 3.0 de Créo dont la nouveauté principale est la technologie Unite. Celle-ci permet non d'importer mais d'ouvrir des fichiers CAO de Solidworks, Catia, NX, SolidEdge, Inventor, de les modifier dans n'importe quel module de Créo et de mettre à jour automatiquement le fichier initial, sans réimportation depuis Créo... Pour en savoir plus : lisez le prochain n° de Cad Magazine.

view counter