---------------------------------------- ----------------------------------------
view counter
Newsletter n° : 172 du 25/06/2013

Illustration

PTC a réalisé un deuxième trimestre 2013 en légère hausse de 4% par rapport à la même période l'année précédente avec un chiffre d'affaires de 315 millions de dollars. La vente des licences augmente de 7% en glissement annuel, et l'éditeur enregistre une bonne performance dans le domaine du SLM (Service Lifecycle Management), un nouveau relais de croissance pour lui depuis le rachat récent de l'offre Servigistics.

C'est justement ce domaine du service qui se trouve désormais au cœur de la stratégie de l'éditeur comme il l'annonçait récemment à l'occasion de sa grand messe annuelle américaine. Pour les entreprises de produits manufacturés, le service était jusqu'à maintenant un centre de coût. Pour Marc Diouane, Vice Président Global Service et Partners de PTC "elles souhaitent désormais le transformer en centre de profit. Les enjeux sont multiples, à la fois pour le fabricant, et pour l'utilisateur. Si vous êtes en mesure de récupérer et d'analyser les données utiles de vos produits pendant leur fonctionnement, vous êtes capable d'optimiser leur conception, leur fabrication et leur maintenance". Ce bouclage conception, industrialisation, service après-vente est l'un des aspects du médiatique Big Data. Les récentes solutions Servigistics intégrées à Windchill permettant notamment de traiter les données issues des services aval d'exploitation, et des produits eux-mêmes, de plus en plus connectés. C'est l'avènement des Smart Products.

Second axe de développement annoncé à l'occasion du PTC Live Global, la disponibilité des cinq principaux modules de Creo en mode virtualisé sur architecture Citrix IBM. Logiciels et données se trouvent hébergés à distance à l'endroit spécifié par l'entreprise. Ainsi, l'utilisateur libère son poste de travail et peut utiliser des ressources ajustables à chaud. Un avantage certain pour le partage de données sur des projets distribués. Évidemment cela exige un réseau disponible en permanence, avec des temps de latence et une bande passante favorables. Avec ce dispositif de Cloud privé, PTC, comme ses concurrents, avance donc prudemment vers un changement de business model.

Les articles des newsletters

view counter