---------------------------------------- ----------------------------------------
view counter
Newsletter n° : 132 du 30/05/2011

Illustration

La technologie c'est parfois magique, comme le montre la courte vidéo reprise sur cette newsletter, où l'on voit un doigt artificiel particulièrement bien intégré à une main humaine.

Dan Didrick, de Naples en Floride, a utilisé le logiciel SolidWorks pour concevoir ces « X-Fingers », qui sont les premières prothèses actives spécifiquement destinées aux amputés. Il a accompli cet exploit en l'espace de deux semaines, sans aucune expérience de l'ingénierie, hormis une semaine de formation via des tutoriels. En fait, il ne connaissait même pas la CAO avant de commencer à l'utiliser. Il avait construit son premier prototype en bois de pin !

Huit ans plus tard, les quelque 80 conceptions ont abouti à X-Fingers et X-Thumbs, qui sont capables de remplacer un vrai doigt organique sans avoir recours à l'électronique. Le système de tenseurs artificiels articulé est actionné par la partie résiduelle du doigt ou du pouce amputé. Il est revêtu d'un thermoplastique qui lui donne l'apparence d'un doigt organique. Les patients peuvent saisir des pièces, boutonner leur chemise, lacer leurs chaussures, taper des lettres, porter des charges et même jouer du piano.

Plusieurs centaines de X-Fingers pour adultes sont maintenant utilisés. La société vient à peine d'aborder la production de masse. Les X-Fingers se déclinent en 500 configurations différentes qui couvrent cinq épaisseurs de doigt, 16 longueurs et une myriade de blessures...

Didrick Medical a reçu le prix Perfect Pitch Award pour 2009, décerné par un jury d'entrepreneurs reconnus dont Sir Richard Branson, le créateur de Virgin.

Les articles des newsletters

view counter