Non classé

Le numérique au service des pyramides

En 2007, l'architecte Jean-Pierre Houdin et Dassault Systèmes secouaient le microcosme conservateur de l'égyptologie en proposant une nouvelle théorie de la construction de la grande pyramide de Khéops. L'utilisation de logiciels de simulation numérique et de réalité augmentée leur avaient permis de démontrer la possibilité de réaliser un tel chantier en une vingtaine d'années seulement, à condition d'utiliser une rampe intérieure hélicoïdale. Le 27 janvier dernier, la même équipe allait plus loin et présentait à la Géode Porte de la Vilette à Paris un film 3D affinant les différentes explications techniques et, surtout, supposant l'existence d'antichambres au sein de la pyramide de 146 m. Ces deux pièces auraient servi pour entreposer le mobilier funéraire laissé au défunt. Si la preuve expérimentale n'a pas encore été apportée, les indices sont pourtant nombreux. De quoi donner la fièvre aux chercheurs de trésor…

Ces articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.