PLM

ARAS PLM : COMBINER LE STANDARD ET LE SPÉCIFIQUE

Créée en 2000, la société Aras emploie environ 600 collaborateurs aujourd’hui, et compte 250 000 utilisateurs de sa solution PLM Innovator dans une quinzaine de secteurs d’activité variés. La stratégie de l’éditeur selon son VP Operations pour l’Europe du sud Stéphane Guignard.

Cad Magazine : Malgré les enjeux, le taux d’équipement des entreprises en matière de PLM est faible : 41 % en moyenne. Quelle est votre stratégie pour faciliter le déploiement et l’exploitation de votre solution PLM Aras Innovator ?

Nous y répondons notamment en permettant de déployer notre solution dans le cloud, en fournissant aussi des services d’exploitation des instances Aras elles aussi dans le cloud, ce qui évite à nos clients de se soucier de ces contingences informatiques. Nous prenions déjà en charge les montées de version des solutions de nos clients, ceci quel que soit le niveau de customisation. Désormais, tous les deux mois une release est disponible systématiquement. Elle peut délivrer de nouveaux services, de nouvelles fonctions ou renforcer les aspects sécurité par exemple. C’est le client qui décide sa mise en place, qui est totalement transparente pour les utilisateurs. Nous offrons également un nouveau service d’exploitation de type SaaS de nos applications. Ils bénéficient ainsi d’une garantie d’exploitation et de disponibilité de la solution, et ils payent l’infrastructure en fonction de la charge d’usage. Cette seconde phase de « scalabilité élastique » permettant d’ajuster dynamiquement les ressources en fonction des besoins arrivera d’ici 2021.

Cad Magazine : Simple à déployer, cela correspond souvent à des outils « out of the box » . C’est le choix fait par Aras Innovator ?

Au contraire, la force de notre plateforme réside dans sa flexibilité pour répondre aux spécificités de nos clients qui conservent ainsi leurs avantages concurrentiels. Aras Innovator intègre une technologie Low code permettant de réaliser 80 % de la personnalisation des outils sans compétences en code informatique, par simple interface de configuration.

Et pour les développements plus complexes, nous garantissons les montées de versions, la compatibilité ascendante et la non-obsolescence des adaptations réalisées par nos clients.

Cad Magazine : Songez-vous à aller vers d’autres secteurs d’activité que le monde manufacturier ?

Oui, nous allons adresser les industries de process et de process formulés comme l’agroalimentaire, la chimie, la cosmétique. Mais d’une manière générale, à court terme, notre stratégie c’est d’approfondir les fonctions existantes pour apporter davantage de pratiques précâblées, provenant des meilleures pratiques industrielles et toujours personnalisables pour conserver ces différenciations indispensables à chaque entreprise.

Ces articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.