BIM CAO AEC CAO MEP Réalité virtuelle / augmentée Visualisation

BATIMAT : LA DIGITALISATION DU BTP S’ACCÉLÈRE

Une visite éclair du salon parisien Batimat en novembre 2019 pour une présentation subjective de quelques outils numériques qui nous ont tapé dans l’œil ou que nous ne connaissions pas…

La réalité augmentée trouve de plus en plus d’applications dans le bâtiment. Elle facilite le dialogue avec les acquéreurs et le maître d’ouvrage, la planification des chantiers, et permet de vérifier la cohérence des différents métiers qu’y s’y exercent. Trimble présentait son tout nouveau système baptisé Site Vision. C’est une poignée surmontée d’une antenne GPS en forme de soucoupe sur laquelle vous fixez votre smartphone. Il faut un modèle Androïd de génération récente (Samsung S9 par exemple). Elle permet de superposer des données 2 et 3D à l’image de votre environnement, par exemple les réseaux fluides provenant de la maquette numérique. L’affichage en RA est à l’échelle 1 :1, dynamique, et précis au centimètre près indique le fabriquant. Outre la superposition du virtuel au réel, vous pouvez capturer des images géoréférencées, prendre des mesures de distances et rédiger des annotations directement sur le chantier. Le dispositif fonctionne à l’aide d’un réseau mobile ou d’une connexion internet. Dans le cas contraire, vous devez utiliser un repère sur votre plan et faire un calage manuel. Le Site Vision peut s’installer sur une perche pour faciliter l’opération. Côté logiciel, il faut trois choses : le logiciel Site Vision pour lire vos données CAO (IFC, DXF 3D, DWG, SketchUp, LandXML…), l’abonnement à Trimble Connect pour les stocker dans le cloud, et VRS Now pour assurer le calage centimétrique des données de RA. Ces outils sont fournis avec le Site Vision.

Doc. Trimble

La solution permet d’améliorer la qualité à toutes les phases d’un projet. Les urbanistes visualisent les futurs bâtiments à leur emplacement exact, les équipes chantier déterminent la position exacte de câbles ou de tuyaux souterrains avant de creuser, et les électriciens le juste positionnement des poteaux et des lignes électriques. Enfin, les chefs de chantier pourront évaluer la progression des engins lourds en comparant les travaux réalisés avec le plan de chantier, etc.[…]

Cet article est bridé!

Si vous êtes inscrit, identifiez-vous ci-dessous pour lire cet article.

(Si vous n'êtes pas inscrit, vous pouvez tester tous nos contenus <<en vous inscrivant ici>>. Vous aurez alors accès aux articles entiers Cad-Magazine pendant 1 mois (excepté le contenu de nos deux derniers magazines) .).

Ces articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.