Fabrication additive / Impression 3D

COMMENT UTILISER L’IMPRESSION 3D COMME LEVIER POUR DIMINUER LES COÛTS DE PRODUCTION ?

YDe l’analyse du portefeuille de pièces en production au choix des pièces à imprimer, focus sur quelques bonnes pratiques

Depuis le début des années 2000, la fabrication additive est largement utilisée dans l’industrie pour fabriquer des prototypes fonctionnels et valider des concepts techniques ou marketing. Cette méthode de fabrication a fait ses preuves par la flexibilité et le confort. Les industriels sont capables de passer du modèle numérique 3D, immatériel à une pièce réelle en quelques jours au lieu de plusieurs semaines et de confirmer les choix de conception sans attendre les premières pièces. Avec la progression des développements du triptyque « machine-matière paramètres », les caractéristiques des éléments fabriqués deviennent comparables et parfois supérieures aux procédés traditionnels comme pour le métal. En ce qui concerne les polymères, les caractéristiques obtenues couvrent de nombreuses applications qui vont de pièces techniques comme des supports en thermoplastique amorphe respectant les normes aéronautiques à des pièces grand public.

ET LES PIÈCES PRODUITES TRADITIONNELLEMENT ?

NICOLAS BELLOT, Senior Manager chez Mews Partners

L’impression 3D va désormais au-delà du monde du prototypage et de la petite série pour s’ouvrir aux grandes séries et les quantités produites sont toujours croissantes. COMMENT UTILISER L’IMPRESSION 3D COMME LEVIER POUR DIMINUER LES COÛTS DE PRODUCTION ? Les applications les plus courantes se trouvent dans la fabrication de nouveaux produits qui permettent d’apporter des avantages concurrentiels tant pour la création d’une nouvelle offre produit, que pour la diminution du temps de mise sur le marché (Time to Market), de la profondeur de process de production (Lead Time) ou des caractéristiques techniques de pièces : diminution du poids, compacité, intégration de fonctions. Cependant, si cette démarche est adaptée pour de nouveaux produits en phase de conception, elle ne prend pas en compte l’ensemble des produits déjà conçus et qui seront encore fabriqués pendant plusieurs années et pour lesquels l’impression 3D peut diminuer les coûts de production.
[…]

Cet article est bridé!

Si vous êtes inscrit, identifiez-vous ci-dessous pour lire cet article.

(Si vous n'êtes pas inscrit, vous pouvez tester tous nos contenus <<en vous inscrivant ici>>. Vous aurez alors accès aux articles entiers Cad-Magazine pendant 1 mois (excepté le contenu de nos deux derniers magazines) .).

Ces articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.