IAO simulation

Le supercalculateur Joliot Curie pour lutter contre le Covid-19

Installé dans les locaux du Très Grand Centre de Calcul du CEA en région parisienne, le supercalculateur Joliot-Curie est selon le classement TOP500 publié en juin le plus puissant des supercalculateurs de France et le troisième en Europe dédié à la recherche académique et industrielle. Cette machine est dérivée des travaux de co-conception menés par le CEA avec Atos depuis plus de 20 ans pour définir les architectures actuelles des calculateurs de puissance. La machine Joliot-Curie est notamment équipée des derniers processeurs AMD Rome intégrés dans la plateforme BullSequana XH2000 d’Atos. Joliot-Curie occupe aujourd’hui la 34ème position dans le TOP500. 

Inauguré il y a un an, Joliot-Curie fonctionne à plein régime depuis six mois, au profit d’une douzaine de domaines académiques et industriels : climat, astrophysique, géophysique, combustion haute-fidélité, biologie, propriétés des matériaux, ainsi que les domaines du génome et des neurosciences. Il a notamment été mis à contribution à l’occasion de la crise sanitaire à travers des accès prioritaires dit « urgent computing » à un ensemble considérable de ressources de calcul intensif. Ainsi, dans le cadre de l’appel Fast Track Covid-19 de PRACE (Partnership for Advanced Computing in Europe) et des appels nationaux Covid-19 de GENCI, des scientifiques européens utilisent les ressources des supercalculateurs nationaux français pour 36 projets de recherche sur le Coronavirus, dont 18 à ce jour tournent sur les ressources de calcul de Joliot-Curie. 

Ces articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.