Non classé

L’ESQUISSE SANS CONTRAINTE RELATIONNELLE

Le dessin 2D est souvent le parent pauvre des outils de modélisation CAO modernes. Pourtant, l’étape d’esquisse est cruciale pour le designer. Siemens innove dans le domaine avec son nouvel outil Sketch intégré à NX qui libère le dessinateur des contraintes habituelles liées à cette tâche.

La modélisation de nouvelles idées techniques passe la plupart du temps par une esquisse préalable. On estime qu’un concepteur consacre 10 % de son temps à cette tâche. Souvent d’ailleurs, ces croquis sont réalisés en dehors de l’outil de CAO habituel pour tenir compte des nombreuses règles et relations qui doivent être déterminées et intégrées en amont au croquis de l’utilisateur. Et souvent aussi parce que le logiciel de modélisation 3D est peu adapté à cette phase d’idéation. En outre, à ce stade, le designer n’a qu’une idée très vague de la forme finale du produit. D’où le succès de logiciels comme Sketchup racheté par Trimble, Drafsight de Dassault Systèmes et l’omniprésence historique d’Autocad dans quasi tous les bureaux d’études.

Pourtant, les éditeurs des principaux systèmes de CAO du marché ont musclé ces dernières années la partie DAO de leurs offres avec de nouvelles fonctions de dessin 2D. Mais souvent c’est la mise en plans, la cotation, la vérification des règles de conception, etc. qui sont améliorées. Le sketch lui-même, cette capacité de saisir l’intention du dessinateur qui trace quelques traits sur un papier, a finalement peu évolué en comparaison. C’est pour combler ce manque que Siemens lance sa solution NX Sketch intégrée à la dernière version de NX, son offre de CAO haut de gamme.

L’originalité du produit est qu’il permet de tracer des esquisses dans l’environnement 3D du logiciel, sans définir de contraintes ou de paramètres entre les différents éléments de son dessin.

Au fur et à mesure que vous tracez votre croquis, ce sont des algorithmes d’intelligence artificielle qui déduisent à la volée votre intention et suggère les orientations, les dimensions, les formes, les points d’accroche, les liens… entre chaque segment de votre dessin. Vous pouvez bien entendu créer spécifiquement des contraintes reliant par exemple deux faces entre elles. Mais si vous souhaitez rompre temporairement ce lien, inutile de le supprimer, vous modifiez la dimension d’une seule face en « tirant » l’extrémité de sa cote. L’outil est bluffant de simplicité et laisse une grande liberté d’action. Il permet de rapides itérations sur les croquis existants et de travailler avec des dizaines de milliers de courbes dans une même esquisse Vous pouvez également travailler de cette manière sur une géométrie importée dans votre environnement de CAO.

Enfin, NX transpose la flexibilité des intentions de conception réalisées sous Sketch. Au lieu de définir et d’être limité par des contraintes dimensionnelles et relationnelles, NX peut reconnaître les tangences et autres relations de conception pour les ajuster en direct.

Ces articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.