Jumeau numérique

Un jumeau numérique pour réduire les délais et les coûts

Pour relever les défis que constituent la conception, la réalisation et la mise en route d’une usine produisant les 1 400 tonnes d’acide sulfurique par jour, nécessaires au traitement du minerai de cuivre en République démocratique du Congo, l’ingénieriste canadien Hatch a misé à fond sur le jumeau numérique. Une approche qui lui a permis de réduire les délais de 10 % et les coûts de 20 %.

Les mines de cuivre sont l’une des richesses de la République démocratique du Congo (RDC), mais elles se trouvent dans une région difficile d’accès au sud du pays, le Katanga. Le processus de traitement du minerai pour en extraire le métal rouge, nécessite beaucoup d’acide sulfurique, qu’il est difficile et dangereux de transporter sur de longues distances, surtout sur des routes pas toujours carrossables largement soumises aux intempéries tropicales. D’où l’idée des exploitants de ces mines de créer sur place une usine de production d’acide sulfurique.[…]

Cet article récent n'est pas en ligne!

Il sera ouvert à la lecture sur le site dans quelques mois.
> Abonnez-vous pour lire le magazine dès maintenant.

Ces articles peuvent vous intéresser :