IAO simulation Jumeau numérique

SIMULER POUR OPTIMISER

ESI live 2021, le forum annuel organisé par l’éditeur français
de logiciels de simulation, s’est déroulé il y a quelques
semaines en streaming.

Outre l’introduction de la journée par l’organisateur, deux témoignages ont retenu notre attention, celui de Renault qui entérine la simulation numérique de crash, et celui de la PME Expliseat qui développait en full numérique dès 2011 son premier siège d’avion.

L’ouverture de cette journée ESI par l’actuel CEO, Christel De Rouvray, a mis l’accent sur les changements impliqués par la transformation numérique de l’industrie manufacturière.

« Adopter de nouveaux outils, de nouvelles méthodes, casser les silos… demande des efforts et du temps. Mais cela s’avère payant. Notre client Safran, par exemple, a transformé ses processus essentiellement séquentiels en une démarche d’ingénierie parallèle qui lui a permis de réduire de 18 mois (sur 5 ans) ses cycles de développement de nouveaux produits. Et cela grâce au prototypage virtuel ».

Autre exemple cité par la CEO, celui de Nissan qui souhaitait utiliser massivement les matériaux composites pour alléger ses voitures et donc diminuer leur consommation. « Les pièces substituées en composite exigeaient deux heures pour leur production. Un temps incompatible avec les cadences de cette industrie. Grâce à nos outils d’ingénierie hybride, l’entreprise a réussi a baissé ce temps à deux minutes ».

LA SIMULATION POUR STRUCTURER LES DÉVELOPPEMENTS

[…]

Cet article récent n'est pas en ligne!

Il sera ouvert à la lecture sur le site dans quelques mois.
> Abonnez-vous pour lire le magazine dès maintenant.

Ces articles peuvent vous intéresser :