FAO / Usine numérique

ESPRIT : LA FAO DEVIENT INTELLIGENTE

A l’occasion du salon EMO à Hanovre il y a quelques mois, DP Technology a mis en avant la dernière version de son logiciel de FAO Esprit qu’il considère comme la plus importante de son histoire grâce à l’intégration d’un modèle d’intelligence artificielle.

Intelligence artificielle. Le mot est lâché à l’occasion du lancement de la dernière version du logiciel Esprit édité par DP Technology. Cette technologie fondée entre autres sur l’analyse de grandes quantités de données est en effet intégrée dans la dernière mouture de l’outil de FAO. Outre cette nouveauté, le logiciel a bénéficié d’un lifting complet, depuis son noyau de calcul, jusqu’à son interface en passant par ses fonctions de simulation. Selon l’éditeur californien, il s’agit de LA version majeure d’Esprit, depuis que le logiciel FAO existe, c’est-à-dire 35 ans…

En fait d’intelligence artificielle, c’est avant tout le jumeau numérique des process de fabrication qui est exploité par Esprit pour gagner en productivité, en sécurité et en facilité d’usinage. Pour cela, il utilise les définitions numériques des MOCN, des outils et bridages, leurs caractéristiques techniques, ainsi que les données d’usinage liées au couple outil/matière. Ces informations sont disponibles auprès des fournisseurs, ou sur des bases de données accessibles sur le web comme Machining Cloud. Les usineurs peuvent également utiliser le modeleur 3D d’ Esprit pour créer les géométries simplifiées de leurs équipements de production. […]

Cet article est bridé!

Si vous êtes inscrit, identifiez-vous ci-dessous pour lire cet article.

(Si vous n'êtes pas inscrit, vous pouvez tester tous nos contenus <<en vous inscrivant ici>>. Vous aurez alors accès aux articles entiers Cad-Magazine pendant 1 mois (excepté le contenu de nos deux derniers magazines) .).

Ces articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.