CAO Modélisation IAO simulation Jumeau numérique

Le jumeau Numérique au service de l’innovation continue

David Ziegler, VP Aéronautique & Défense chez Dassault Systèmes nous livre sa vision du jumeau numérique et précisément de son impact vis-à-vis de l’innovation produit dans la filière aéronautique.

Cad Magazine : le jumeau numérique est très souvent évoqué pour les opérations de maintenance prédictive. Mais peut-il impacter tout aussi bénéfiquement les phases de design des avions et des lignes de production de ces avions ?

D. Ziegler : Il faut déjà se mettre d’accord sur le terme jumeau numérique (JN). Pour Dassault Systèmes, c’est un lien entre l’objet réel et son modèle numérique utilisé par les avionneurs, sa supply chain et même les autorités de certification. Et pour répondre à la question, oui, le JN favorise l’innovation, tout en réduisant les temps de développement et de production. Entre l’étude de prédesign et la phase de design, il permet de vérifier la continuité des réponses apportées par l’industriel aux exigences initiales. La liaison entre le « JN conception » et le « JN simulation » permet, elle, de lancer des simulations multimétiers en tenant compte de la configuration exacte de l’avion ou de la ligne de fabrication en question. Et donc de valider que l’on converge bien vers les performances souhaitées. L’utilisation d’un JN pousse également les ingénieurs à penser dès la conception du produit, aux équipements indispensables pour le produire, à la supply chain qu’il faudra mettre en place et, bien sûr, aux opérations de maintenance, ce que l’on appelle Design for Service. On peut ainsi optimiser très tôt l’outil de production, simuler une logistique d’approvisionnement, la cadence d’une ligne, l’accès d’un opérateur à une pièce d’usure, etc. Finalement le JN favorise la parallélisation des tâches. Il accélère la collaboration et la prise de conscience en amont des problématiques d’industrialisation, car il permet de les simuler fidèlement. Il faut également évoquer le rôle du jumeau numérique avec les autorités de certification. S’il n’est supprimer les tests physiques, la simulation numérique d’un appareil à travers son jumeau exact diminue le nombre des tests physiques nécessaires, et permet de valider dans les différentes phases de vol que l’avion délivre les performances requises.
[…]

Cet article est bridé!

Si vous êtes inscrit, identifiez-vous ci-dessous pour lire cet article.

(Si vous n'êtes pas inscrit, vous pouvez tester tous nos contenus <<en vous inscrivant ici>>. Vous aurez alors accès aux articles entiers Cad-Magazine pendant 1 mois (excepté le contenu de nos deux derniers magazines) .).

Ces articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.